Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 21:51
Si le choix du concessionnaire par RFF est déjà connu depuis plusieurs mois, la signature du contrat de concession a longtemps été suspendue au bouclage financier de l'opération.  L'état a du décider, pour ne pas retarder davantage la réalisation du projet, de compenser la participation financière des collectivités locales récalcitrantes.
Ce jeudi 16 juin, par la signature de cette concession, c'est donc la réalisation d'un projet hors norme qui s'est confirmée. Avec ses 340 kilomètres de lignes et ses 17 raccordements, cette LGV sera la plus longue jamais financée en Europe dans le cadre d'un partenariat public-privé. Sur cet aspect-là aussi les chiffres sont considérables. Au total l'opération représente un investissement de 7,8 milliards d'euros. Une facture qui n'a cessé d'augmenter au fil des années. 
Réaction publiée par Limpacté sur le Post.
 
RFF signe avec Vinci le casse du siècle !
 
 

PPP : le casse du siècleLe casse du siècle : plus d'une dizaine de milliards € de finances publiques détournées

7,8 Milliards € c'est le montant final du contrat signé entre RFF et Vinci.  La facture est passée de 2,74 Milliards en 1997, 3,8 Milliards en 1999, 5,1 Milliards € en 2007, à 6,7 Milliards en 2009, à 7,8 Milliards € en 2010 soit une augmentation de 5,1 Milliards € en 13 ans ou de 2,7 Milliards € en 3 ans.

En jouant sur l’augmentation des coûts, les pouvoirs publics sont appelés à accroitre progressivement et de manière indolore leurs subventions au maître d’ouvrage pour une réalisation qui reste toujours la même 302 km de LGV.

Aujourd'hui la part des finances publiques est supérieure à la valeur totale de l'infrastructure estimée en 2007. Chercher l'erreur !!!

Le financement était prévu au départ à part égale privé public. Or, aujourd'hui la part de Vinci se retrouve à moins de 30 % et le différentiel est compensé par RFF ( Réseau Ferré de France).

RFF une drôle d'entreprise qui dilapide le bien public au profit du privé

RFF pluméElle a le statut d'entreprise publique, dans le sens où elle vampirise à merveille les finances publiques sous prétexte qu'elle est gestionnaire du réseau ferroviaire et donc est sensé assumer un rôle de service public. Aujourd'hui endetté à hauteur de 30 Milliards €, elle prétend investir dans une nouvelle infrastructure et ainsi transfert les péages sur la ligne Bordeaux  Tours au groupe Vinci qui pourrait espérer une rente pendant 50 années de 250 Millions €.

Le clou du contrat ?

En cas de déficit dans la gestion de la ligne ... les collectivités territoriales seront mises à contribution

Le calcul est simple, sur 50 ans, c'est 12,5 Milliards € de recettes en moins à RFF pour uninvestissement de 2, 275 Milliards € au départ. Investissement récupéré par un montant des travaux largement surévalué et pris en charge à 70 % par les pouvoirs publicsz. Une bonne affaire … une rente à vie pour les actionnaires de Vinci, qui se font déjà de l'or en barre sur les péages d'autoroutes concédé par Dominique De Villepin.

Le PPP, Partenariat Public Privé, c'est en fait pour les pouvoirs publics, donc les contribuables ... Partenariat Pigeon Plumé

Un projet inutile et contraire aux principes du Grenelle de l'Environnement

Les déplacements quotidiens de plus de 100 km, représentent seulement 1% des transports. La France est suffisant équipée en infrastructure de transport pour répondre à ces usages de déplacements longue distance. 98 % des transports quotidiens sont sur des distances inférieures à 50 km. L'usage obligatoire de la voiture pour ces déplacements est une charge économique et environnementale de plus en plus lourde. C'est dans ce secteur, qu'il est nécessaire et urgent d'investir massivement des dizaines de milliards € afin d'offrir des moyens de transport en commun alternatif à l'automobile, et permettre l'accès à tous à la mobilité.

Le lobby TGV LGV est un gouffre à finances publiques anti sociale, qui nécessite de nouvelles infrastructures au détriment de la régénération et la modernisation suffisante des infrastructures existantes, bien moins couteuses, et conformes aux principes du Grenelle de l'Environnement.

 

Et pendant ce temps, voilà ce qui se trame sur les petites lignes...

 

Indre et Loire


'' Je refuse de partir à 6 h 25 chaque matin ! ''

16/06/2011 05:38

A partir du 11 décembre, les horaires des trains vont changer. Présentés lors de réunions publiques, ils sont critiqués par les usagers tourangeaux.

Les horaires annoncés pour décembre rendent nerveux les usagers des petites lignes. Les horaires annoncés pour décembre rendent nerveux les usagers des petites lignes. - (dr)

 

Décidé par le ministère, le cadencement réglera les horaires des trains à partir du 11 décembre (la NR du 27 mai).

« L'idée est de clarifier les horaires, en faisant partir le même train toujours à la même minute de chaque heure. Cette réorganisation permettra d'en faire partir plus », expliquaient, mardi à Joué-lés-Tours, les représentants de la SNCF et de Réseau ferré de France lors d'une de ces réunions publiques organisées pour présenter les nouveaux horaires.

 

Dix-sept régions, dont la nôtre, sont déjà engagées dans la mise en oeuvre de ce nouveau système, rendu inévitable avec le développement des LGV en France et des lignes internationales.

 

« Pour un certain nombre de lignes, nous ne sommes pas satisfaits des horaires donnés aujourd'hui », précisait en préambule, Jean-Michel Bodin, vice-président de Région, délégué aux transports. Nous continuons d'y travailler. »

 

Et de noter « des perturbations » notamment sur la ligne Tours-Port de Piles, dues au chantier de la LGV Atlantique.

 

« Pensez-vous respecter les gens en proposant des arrivées à Tours à 7 h 32, 8 h 32 ou 8 h 56, vraiment pas pratique pour embaucher ? interrogeait Bernard Eliaume, maire de Maillé. Je trouve également scandaleux de prétexter les travaux de la LGV pour supprimer des arrêts pour lesquels on s'est battu année après année. »

 

Et cette autre usagère de s'étonner de voir disparaître son train de 7 h 50 pour Châtellerault. « Je vais devoir partir chaque matin à 6 h 25 ou 9 h 01. On est nombreux dans ce cas, c'est inconcevable ! Les gens ne peuvent se passer du TGV pour les longues distances, prenez garde à ne pas perdre ceux des petites lignes. »

 

Roland Mariau, le maire de Villeperdue,insiste : « Le TER ne passe-t-il pas toujours avant le TGV ? On ne peut pas être puni trois fois par rapport à la LGV. S'il n'y a pas d'autres solutions, nous n'aurons d'autres moyens que de nous mobiliser fortement. »

 

Concernant les axes Tours-Loches-Châteauroux et Tours-Chinon, les usagers paraissent tout aussi déçus. « Ces voies sont à sens unique, organiser le croisement des trains complique la situation », rappellent les responsables de la SNCF. 8.000 TER arrivent à Tours. Tous les usagers souhaitent des horaires corrects avec des arrivées avant 7 h 30. Mais tous les trains ne peuvent arriver ensemble... » Et de rappeler que « rien n'est encore figé ».

Cécile Lascève
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lgv.sabstenir.over-blog.com
  • Le blog de lgv.sabstenir.over-blog.com
  • : Pour rappeler que, même si matériellement la ligne ne passe pas à proximité de tout le monde,chacun devra quand même payer ce projet ruineux et dévastateur... N'oubliez pas d'écouter la musique en cliquant sur le petit encart de chaque article.
  • Contact

Recherche