Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 22:17

Réunion publique / Débat :

 

Tract LGV2

Vendredi 25 Juin à 20h,
Salle du Sénéchal, 17 rue de Rémusat
Toulouse, Métro Capitole

Projet contesté par un nombre croissant d’associations et de citoyens qui proposent plutôt d’améliorer les voies ferrées existantes. Les enjeux environnementaux et financiers sont colossaux : le coût total des nouvelles lignes à grande vitesse dans le grand Sud-Ouest est  aujourd’hui estimé entre 15 et 20 milliards d’euros !
La LGV est-elle la solution la plus adaptée en termes d'écologie et de progrès social ?

Soirée organisée par le collectif UCJS 31 (Urgence Climatique, Justice ,Sociale)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dutarras 11/07/2010 12:27


http://www.lepost.fr/article/2010/07/06/2143104_la-derniere-trouvaille-du-ppp-de-vinci-apres-les-planchers-branlants-une-bibliotheque-universitaire-interdite-aux-etudiants.html


dutarras 11/07/2010 12:27


Plusieurs associations s'occupant de la sécurité incendie, de l'accessibilité pour les personneshandicapées et de l'environnement ont déposé cette semaine une requête au tribunal administratif
demandant l'annulation des permis de construire délivrés par le préfet à la société Unicité animé par xavier Duplantier (groupe Vinci) pour la construction de deux bâtiments universitaires de 19.
000 m² (M6A1- Architecte LACOUDRE) et 20.700 m²(M5B2-Architecte BARTHELEMY GRINO ) pour le compte de l'université Paris 7 sur la ZAC Paris Rive Gauche.







Ces constructions s'inscrivent dans le cadre des relogements des activités du campus Jussieu. Lancé en fanfare le 24 juillet 2009 par Valérie Pécresse, le contrat de partenariat (PPP) confie au
groupement Unicité (Groupe Vinci) la construction de bâtiments universitaires d'environ 45 000 m2 de SHON sur la ZAC Paris Rive Gauche. Le coût de la construction est estimé à 108 millions
d'euros.

UNICITE sera propriétaire du bâtiment et l'université le louera pendant 27 ans et paiera pendant ces 27 ans un loyer annuel d'un peu moins de 10 millions d'euros. Au terme de ces 27 ans,
l'université deviendra propriétaire des bâtiments, pour un coût bien supérieur à celui d'une procédure classique.

Selon Valérie Pécresse «le surcoût financier [devait être] compensé par l'optimisation du projet et l'innovation apportée par les partenaires privés». La réalité que montre ce premier contrat de
partenariat est bien différente: un festival d'infractions à la réglementation qui rendent les bâtiments dangereux et inadaptés à un usage universitaire.

PPP UNIVERSITE PARIS 7 DIDEROT

" UN FESTIVAL D'INFRACTIONS "

–absence d'engagement de solidité de l'ouvrage; ( voir l'article du canard enchainé d'Avril 2010 ou la résistance des planchers est de 250 KG/m² voir même de 150 KG/m² au lieu des 400 KG/m² dans le
cadre de la flexibilité du programme universitaire!)

–fausse déclaration d'effectif permettant de faire échapper une partie des bâtiments à la réglementation sur les établissements recevant du public en matière de sécurité incendie ,notamment des
bibliothèques aux étudiants dans le M6A1 !


dutarras 11/07/2010 12:26


UN EXEMPLE CONCRET DE LA DERIVE DES PPP DE VINCI
UNIVERSITE PARIS7 DIDEROT


Présentation

  • : Le blog de lgv.sabstenir.over-blog.com
  • Le blog de lgv.sabstenir.over-blog.com
  • : Pour rappeler que, même si matériellement la ligne ne passe pas à proximité de tout le monde,chacun devra quand même payer ce projet ruineux et dévastateur... N'oubliez pas d'écouter la musique en cliquant sur le petit encart de chaque article.
  • Contact

Recherche